Assurance-vie : nouveau cadre pour les mandats de gestion

À partir du 24 octobre 2024, un nouveau cadre réglementaire encadrera les mandats de gestion d’assurance-vie. Cette mesure, issue de la loi Industrie verte d’octobre 2023, vise à clarifier les profils d’investissement et faciliter la comparaison des offres.

Désormais, les termes « prudent », « équilibré » et « dynamique » seront associés à des contraintes d’allocation spécifiques, notamment en matière de supports à faible risque. Par exemple, un mandat « prudent » devra compter au moins 50 % d’actifs à faible risque, contre 30 % pour un mandat « équilibré » et 20 % pour un mandat « dynamique ».

Autre changement majeur : l’intégration d’une part minimale de fonds d’investissement alternatifs (FIA), incluant le non coté, dans les mandats « équilibré » (4 %) et « dynamique » (8 %). Si cette mesure vise à diversifier l’épargne, elle suscite des interrogations quant au rendement réel de ces placements sur le long terme. Les épargnants réfractaires au non coté pourront toujours se tourner vers la gestion libre ou les mandats non concernés par cette obligation.

Source : Newsfeeds Assurance-vie : nouveau cadre pour les mandats de gestion